Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

100 villes, 100 héros, 100 drapeaux dont Maxime Lenoir

La cérémonie en souvenir du début de la Grande Guerre – 100  Villes, 100 Héros, 100 Drapeaux –, s’est déroulée le vendredi 19 septembre à Tours. Dans le reste de la France, l’opération s’est déroulée le 6 septembre dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre. La date n’a pas été choisie au hasard. Elle correspond au début de la bataille de la Marne. Un hommage a été rendu à Maxime Lenoir et à tous les combattants de la Grande Guerre.

Cent villes de France, une par département, à l’exception de la Marne qui a retenu deux villes, Reims et Châlons-en-Champagne, et des Pyrénées-Atlantiques avec Pau et Bayonne.

La carte de France de l’opération sur le site du ministère de la Défense

Pour l’Indre-et-Loire, Maxime Lenoir avait été retenu avec le 66e régiment d’infanterie, le Six-Six. Mais faute de pouvoir sortir le drapeau des Invalides, c’est celui du 5e cuirassiers qui a été présenté. La Touraine a deux héros puisque le choix de l’Indre s’est porté sur le capitaine Émile Pougnon, né à Civray-de-Touraine qui a vécu à Saint-Denis-Hors (commune rattachée à Amboise). Il repose d’ailleurs dans le carré militaire de cette ville.

Didier Lecoq

Le compte rendu de la cérémonie dans La Nouvelle République du samedi 20 septembre 2014.

Le portrait de Maxime Lenoir publié sur Aéroplane de Touraine en 2005. Sa photo figure en bonne place dans le logo du site, à gauche.

Le portrait de Maxime Lenoir dans La Nouvelle République du 7 août 2014.

2 réponses à to “100 villes, 100 héros, 100 drapeaux dont Maxime Lenoir”

  • Dominique MUSSET:

    Bonjour,

    Beau reportage d’une belle journée mémorielle.
    Ce n’est pas le 66 qui a été mis à l’honneur mais le 7eme cuirassier.
    Le drapeau du 66 n’ayant pas pu sortir du musée des Armées car il est dans un caisson de protection.

    Par contre sur la photo 06 il n’y avait que des drapeaux des associations de poilus, en mémoire des combattants du 66.
    (Cette initiative associative n’a pas été soulignée par l’autorité militaire)

    Salutations
    Dominique M

  • Didier Lecoq:

    Bonjour
    Merci pour ces précisions. La légende de la photo n°6 a été modifiée.
    En revanche, il me semble que c’est plutôt le 8e cuirassiers qui a été honoré (il n’y avait que 5e et 8e cuir à Tours.
    Cordialement

Laisser un commentaire