Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

Archive pour avril 2009

André Pichard, l’évadé en uniforme

Contraint à se poser derrière les lignes allemandes avec son observateur blessé, André Pichard a réussi à s’évader à la troisième tentative, le jour de Noël 1916. Il a terminé la guerre comme moniteur à l’école d’aviation de Tours.

Lire la suite de cette entrée »

Louis Greuet lève le voile sur le retour à Tours

1919 – 1921. Muté à l’escadrille Br 226, Louis Greuet l’a suivie de Mérignac à Tours. Il a connu les débuts du 1er régiment d’aviation d’observation, devenu 31e RA en août 1920. Électricien de métier, il a profité de son service militaire pour prendre l’air.

Les courriers de Louis Greuet sont marqués de l'insigne de l'escadrille Br 226.

Quelques lignes dans le courrier qu’il adresse à son épouse, Jeanne ; quelques photos et des dessins. C’est à la fois peu de chose mais aussi un précieux témoignage que nous offre Louis Greuet, mobilisé à la fin de la guerre et qui, la paix revenue, a effectué son service militaire au camp d’aviation de Tours. Un témoignage précieux car cette période, qui suit le départ des Américains (1), est peu connue. Floue. C’est celle du retour de l’aviation française sur le terrain qu’elle a créé en octobre 1915, avec la mise en place du groupement aéronautique n° 1 qui va donner naissance au 1er régiment d’aviation d’observation le 1er janvier 1920, avant de devenir 31e régiment le 1er août. Les quelques lettres que Louis Greuet a laissées, sont l’occasion de lever un coin du voile. Lire la suite de cette entrée »