Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

octobre 2010
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archive pour le 14 octobre 2010

Le dernier raid de l’adjudant-chef Jean Foiny

19 mai 1925 Peu de temps après avoir décollé de l’aérodrome de Parçay-Meslay pour reconquérir la coupe Zenith, l’adjudant-chef Jean Foiny, pris dans le brouillard, s’écrasait à quelques kilomètres du terrain après avoir fait demi-tour.

Jean Foiny

A la sortie de la Monnaie, dans la direction de Tours, sur la droite. Un monument rappelle qu’ici, aux Belles-Ruries, le 19 mai 1925, l’adjudant-chef aviateur Jean Foiny et son mécanicien Jean Foucher, ont trouvé la mort. L’adjudant-chef Foiny appartenait au 31e régiment d’aviation de Parçay-Meslay, comme Jean Foucher, un conscrit bordelais qui l’accompagnait. Ce matin-là, ils ont décollé à 4 h 28’27’’, dans le brouillard. L’heure est précise. Jean Foiny partait pour reconquérir la coupe Zenith, une épreuve réservée aux militaires dont il avait pris la tête en 1924, et des chronométreurs de l’Aéro-Club de France – MM. Deslis et Baconnier – étaient présents pour donner le signal du départ.

Lire la suite de cette entrée »

Pour honorer ses morts, le 31e se met sur son trente et un

1929, année horrible pour le 31e régiment. épargné en 1927 et en 1928, il perd plusieurs de ses aviateurs et non des moindres : sept morts dans trois accidents différents, dont le commandant François Tulasne et le capitaine Victor Lasalle. Pour soutenir les familles, le 31e organise, en mai 1930, un grand meeting au camp d’aviation.

« Au cours de l’année qui vient de s’écouler, aucun accident mortel d’aviation n’est survenu aux 3e et 31e régiments d’aviation (1), malgré les nombreux vols et exercices de toute nature exécutés dans ces régiments très allants ». Ce cocorico, la Dépêche le pousse en janvier 1928. En effet, depuis l’accident fatal à l’adjudant-chef Jean Foiny et au soldat Foucher en mai 1925 (2), le 31e régiment d’aviation est à peu près épargné. Puis arrive 1929 et son drame en trois actes. Mais d’abord, plantons le décor.

Le 3e groupe d'observation

Le groupe d'observation n°3 (escadrilles 11 et 12) du 31e RAO. La photo a été prise en 1928 lorsque le capitaine Georges Ledot (au premier rang, avec un brassard noir) commandait la 11e escadrille. (Didier Lecoq)

Lire la suite de cette entrée »