Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

mars 2011
L M M J V S D
« Fév   Mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archive pour le 5 mars 2011

Un jeune ingénieur de l’aéronautique victime de la tempête

Monument Jean Devaud 1939

Le monument, en retrait du chemin. (Photo Didier Lecoq)

23 février 1939 Le temps, au-dessus de la forêt de Chinon n’était pas à mettre un avion dehors. Plafond bas et pluie intense rendaient le vol hasardeux. Sans doute le lieutenant Jean Devaud, du Service technique de l’armée de l’air, a-t-il cherché le camp du Ruchard, qu’il a dépassé de peu, puisqu’un témoin a entendu le Caudron Simoun tourner en rond. Il volait à très basse altitude et finit par percuter les arbres. Le lieutenant Jean Devaud est mort sur le coup. Il venait de Cazaux et regagnait la base aérienne de Villacoublay.

Jean Devaud avait 29 ans, il était originaire de Roanne (Loire). Polytechnicien, il avait appartenu à la promotion 1935 de l’École nationale supérieure de l’aéronautique. Un monument marque toujours le lieu de la chute. C’est, avec ceux de Monnaie (pour Foiny et Foucher), Beaumont-la-Ronce et Saint-Laurent-en-Gâtines, le seul monument d’avant la Deuxième Guerre qui existe.

La carte

Afficher

Monument_39_Devaud_Jean sur une carte plus grande