Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

Un coucou mortel à Ingrandes-de-Touraine

 

La carlingue du Potez 15, au pied de l’église.

Dimanche 13 juillet 1924, c’est la fête à Ingrandes-de-Touraine, village où débute le vignoble de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Un Potez 15 s’y est invité. Panne, erreur de pilotage ? Toujours est-il que l’avion a piqué vers le sol alors qu’il faisait le tour du clocher de l’église. Il était 18 h 35. De la carlingue, immobilisée dans une rue du village, on devait sortir deux corps, celui du caporal Camille Ricotier, le pilote, tué sur le coup, et celui du soldat Armand Esquirol, son mécanicien, 18 ans, né à Saint-Paul-de-Jarrat (Ariège), qui décédera une heure plus tard. Ils appartenaient au 31e régiment d’aviation de Tours. « L’avion portait, a précisé le maire dans son rapport, le n°5 sur la queue et une cigogne sur le fuselage. » Mais que faisaient les deux aviateurs à Ingrandes ? Le caporal Ricotier était du pays et c’est sous les yeux de ses parents et de ses amis qu’il a trouvé la mort. En faisant coucou.

En avril 1962, le même accident s’est produit à Mézières-en-Brenne. Ce jour-là, un jeune pilote de la base de Cognac qui effectuait sa première sortie sur T 6, est venu survoler « son » village et s’est écrasé dans les vergers, à l’entrée de Mézières. Sa dernière sortie.

Didier Lecoq

> Aéroplane de Touraine 2004

Laisser un commentaire