Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

La Guerre aérienne illustrée n°1

Numéro 1 du 16 novembre 1916

Cliquez sur les liens pour télécharger les pages.

Une En couverture Marcel Brindejonc des Moulinais.

Page 1 Guynemer, Heurteaux et Deullin dans un Voisin-canon.

Page 2 Portrait de Jacques Mortane, rédacteur en chef de La Guerre Aérienne. La lettre citée dans Parlons d’ailes fait allusion à la mort de l’aspirant observateur Charles Raybaud, escadrille C 51, le 30 mars, au château de Mareuil (Somme).

Page 3 Brindejonc des Moulinais, raconté par lui-même. BdM est décédé le 18 août 1916 à Vadelaincourt (près de Verdun).

Page 4 Ce que devrait être et ce que sera La Guerre Aérienne Illustrée.

Page 5 L’as des as : l’adjudant Dorme;

Page 6 Le capitaine Boelke.

Page 7 Le capitaine Boelke.

Pages 8 et 9 Un avion de reconnaissance au-dessus des lignes ennemies dans les Vosges (non scanné).

Page 10 Les as disparus : l’adjudant Baron (escadrille MF 123, KIA le 12 octobre 1916 lors du bombardement d’Oberndorf).

Page 11 Les as disparus : l’adjudant Baron (escadrille MF 123, KIA le 12 octobre 1916 lors du bombardement d’Oberndorf).

Page 12 Les attaques de train par les avions.

Page 13 La terrifiante voltige aérienne. Sont cités : lieutenant Bordes; lieutenant Battini et adjudant Quennehen: capitaine Mortureux (M.) de l’escadrille MF 99S; les frères De Ram (de R.), de la N 23; soldat mitrailleur Charles Quette (Q.) de la C 64 (disparu, sous-lieutenant pilote de la Spa 62 le 5 juin 1918, 10 victoires). Photographie avec le sergent Jean Casale (C.), l’adjudant Maxime Lenoir, l’adjudant Jean Baumont (B.); les sous-lieutenant photographe De Ram (de R.), tous de l’escadrille N 23.

Page 14 Les risques de la chasse par le sous-lieutenant Auguste Métairie (sous-lieutenant M.), aviateur dans le civil, escadrille N 49, amputé du bras le 12 mars 1916).

Page 15 Retour mouvementé d’un héros. Photo du Nieuport de Georges Flachaire après un atterrissage forcé à l’issue de sa première victoire, le 30 avril 1916 (escadrille N 67, huit victoires à la fin de la guerre).

Page 16 Coup d’œil sur l’ennemi ; Notre hors-texte (Guynemer) ; Comment on entre dans l’aviation ; A nos lecteurs.

Didier Lecoq

Aéroplane de Touraine 2006

Laisser un commentaire