Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

Dans le ciel de la Touraine en 1923

Un adjudant-chef du 31e accusé de détournements

8 janvier L’année aéronautique commence par un fait divers. Un adjudant-chef du 31e régiment est arrêté pour détournements : 15.000 F, pour jouer aux courses. Il avait été nommé au casernement lors de la création du régiment en janvier 1920.

Légion d’honneur pour Vavasseur

8 janvier Annonce de la promotion de Charles Vavasseur au grade de chevalier de la Légion d’honneur. Charles Vavasseur était pilote au sein de l’escadrille Spa bi-276 – qui faisait de la liaison d’infanterie – avant de suivre le colonel Janin – avec François et André Tulasne, et Joseph Kessel notamment – en Sibérie avec la mission française chargée de combattre les armées soviétiques. Au moment de se promotion, Charles Vavasseur était au Laos comme commissaire au gouvernement. Son père, Charles Vavasseur, leader de la droite entre les deux guerres, député de 1919 à 1924, était viticulteur à Vouvray. Lui-même était né à Saint-Pétersbourg.

Les malheurs du Caudron C 61

17 janvier Arrivée à Tours d’un Caudron C 61 destiné aux Lignes Latécoère. Il était piloté par Patin. Mauvais présage, cet avion présenté comme insubmersible, n’a pu repartir que trois jours plus tard à cause du mauvais temps. Ce trimoteur Caudron ne sera pas utilisé pour la liaison vers l’Amérique du Sud, mais par la Franco-Roumaine.

Le Caudron C 61, F-AFAG, a passé trois jours à Tours.

Promotion en vue pour Jean Foiny

4 février Les journaux publient la liste des sous-officiers inscrits au tableau d’avancement. Parmi eux, l’adjudant Foiny pour le grade d’adjudant-chef. Il sera effectivement nommé ce qui n’empêche pas une rue de Tours de s’appeler encore « rue Adjudant-Foiny ».

L’année 1923 sera sportive

22 février Le travail des unités prend forme. Des circuits sont prévus pour entraîner les pilotes, en fonction de leur ville de départ. Pour le 31e régiment, le terrain de jeu va de Tours à Nancy en passant par Étampes et Romilly. Entraînement à la navigation mais également entraînement au tir avec le départ, le 22 février, d’une quinzaine d’avions du régiment pour Cazaux (Landes).

Jean Foiny prépare la coupe Michelin

21 mars Petite séance d’entraînement pour l’adjudant Foiny qui prépare le coupe Michelin. Première étape : Le Bourget ; puis Chartres, Angers, Bordeaux puis encore Paris, Bordeaux, Angers et Tours. Entre 7 h 20 et 19 h 05, l’adjudant Foiny a parcouru 1.500 km à la moyenne de 130 km/h malgré les nuages et la pluie. Le 14 mars, il avait reçu la médaille de vermeil de la Société Nationale d’Encouragement au Bien. Dans les premiers jours d’avril, nouveau raid : 1.700 km en treize heures. Le parcours est différent cette fois : Paris, Calais, Valenciennes, Mourmelon, Metz, Strasbourg, Dijon, Avord et retour à Tours. Il était accompagné du caporal Lévêque. Jean Foiny pilotait un Breguet 14 (moteur Renault 300 HP).

Joseph Tulasne traverse le Sahara

Début avril Un autre Tourangeau se distingue dans les raids, mais cette fois en Afrique. Il s’agit de Joseph Tulasne qui a traversé le Sahara. Le commandant Tulasne, qui dirige l’aéronautique de l’AOF, est parti de Dakar. Il est passé à Bamako, Mopti, Diré, Tombouctou et retour.

William Hostein au 31e RAO

27 mai William Hostein, lieutenant du 32e régiment d’aviation, est affecté à Tours. Pilote d’avant-guerre, spécialiste des missions spéciales, William Hostein fait partie des grandes figures du 31e RAO. Le 7 juin, c’est au tour du capitaine Henri Prat de rejoindre Tours.

Le maréchal Fayolle inspecte le 31e

6 juin Nouvelle inspection du maréchal Fayolle. C’est en train qu’il rejoint Tours. Il est accompagné du colonel Armengaud, responsable de la mission française auprès du quartier-général américain, à Tours, à la fin de la guerre. Est également présent le général Barès, venu assister, en compagnie d’officiers de l’école d’aviation de Versailles, aux manœuvres d’aviation à Écueillé, entre Tours et Châteauroux.

Vouvray attaqué

4 juillet Le 3e régiment de Châteauroux et le 31e de Tours participent à des manœuvres d’aviation du 9e corps d’armée. Thème de la manœuvre : attaquer Vouvray.

Remise du drapeau

15 juillet Comme douze régiments d’aviation, le 31e RAO reçoit son drapeau, dans la cour des Invalides, des mains du président de la République, M. Millerand, accompagné du ministre de la Guerre, André Maginot, en présence des maréchaux Pétain et Fayolle.

Le 31e dans le collimateur du conseil municipal

18 juillet Nouveau débat au conseil municipal sur l’avenir tourangeau du 31e RAO. La ville de Tours n’a pas trop envie de participer au financement de la construction du nouveau casernement. Son coût est estimé à 15 millions, dont le cinquième à la charge de Tours. Réponse de la ville : ces casernements ne sont pas vraiment utiles.

Record pour Foiny

26 juillet Record de France battu par l’adjudant Foiny, qui a avalé les 1.000 km à la moyenne de 163,930 km/h, sur le parcours Tours – Chartres – Tours. Longue journée commencée à 5 h 30 du matin, terminée à 1 h 50 la nuit suivante. Il a volé 18 h 20’, déduction faite des arrêts, en vain, car il a échoué dans la seconde tentative, contre le record du 5.000 km.

Oiseaux de passage

17 août Le tour de France de l’escadrille de Saint-Raphaël fait une halte à Parçay-Meslay. Cette escadrille de la Marine est équipée de six Breguet 14. Étape suivante : Rochefort. Une semaine plus tard, le 24, c’est au tour des Farman F-50 du 22e RA de Chartres, sous les ordres du commandant Fleury. Ils sont repartis à Chartres le lendemain.

Atterrissage difficile pour Chrétien

29 août L’escadrille du 31e partie pour des manœuvres à Coëtquidan, est de retour. Mais sans le lieutenant Chrétien, dont l’avion a pris feu au moment du départ. Sans dommage pour l’équipage.

Un Breguet 14 à Coetquidan. Impossible de savoir d'où il vient.

Nouvel accident de Foiny

2 septembre L’adjudant Foiny et le lieutenant Padieu sont victimes d’un accident au moment du décollage, dû à l’arrêt du moteur. L’avion s’écrase pour avoir voulu éviter un baraquement. L’avion est complètement détruit et les deux aviateurs sont blessés. Mais sans gravité.

Grand Prix de l’Aéro-Club de l’Ouest

2 septembre Le 31e participe au Grand Prix de l’Aéro-Club de l’Ouest. Le circuit d’Anjou consiste en un triangle à parcourir cinq fois : Bouchemaine, Laleu, La Haie Longue (monument René-Garnier). Le capitaine Bollon (2e escadrille) a remporté la première épreuve (152 km/h). La deuxième est revenue au sergent Baudry (165 km/h). Les deux autres courses sont revenues à des aviateurs du 2e régiment de chasse de Châteauroux.

Une escadrille de Tours rencontre le Dixmude

28 septembre C’est le temps des vols de groupe dans l’aviation française. Après le passage à Parçay-Meslay d’une escadrille de chasse de Thionville, vient le tour d’une escadrille de Lyon commandée par le capitaine Girier. Elle fait le tour de France en trois jours. Le jeudi 28, les cinq avions se posent à Tours en venant du Bourget. Ils repartent l’après-midi pour Cazaux avant de rentrer, le lendemain, à Lyon. Le 30, c’est une autre randonnée qui se termine à Tours, celle de l’escadrille du capitaine Moutte (notre photo). Il s’agissait de sept Breguet 14 pilotés par le capitaine Moutte, les lieutenants Hostein, Guitteny et Menu, l’adjudant Drozière et le sergent Joyeux. Leur parcours : Tours – Romilly – Nancy – Dijon – Tours. Surprise lors de la dernière étape, les avions du 31e ont eu le plaisir de rencontrer le dirigeable Dixmude dans le ciel de Nevers. A la même période, cinq avions, dont ceux de capitaine Carmagnat et de l’adjudant Foiny, sont partis pour un tour de France de 3.000 km contrarié par les ennuis mécaniques.

Le Dixmude survole Tours

19 octobre En début d’après-midi, le Dixmude a survolé Tours, suscitant, disent les journaux, « la plus vive curiosité des Tourangeaux ».

Le Potez 15 A2 arrive au 31e RAO

11 décembre Un moment important pour le 31e régiment : il va changer d’avion d’armes. Les quatre premiers Potez 15 arrivent à Tours. Ce qui suppose un réapprovisionnement des magasins et des formations pour les pilotes et les mécaniciens qui vont devoir faire connaissance avec leur nouvel avion.

Un Potez 15 A2 sur le terrain de Tours.

Promotion pour Maurice Précardin

27 décembre Le chef de bataillon Précardin, qui commande le 31e régiment, est nommé lieutenant-colonel. Tout en restant à son poste. Autre promotion, celle du lieutenant Camille Maus qui passe capitaine. Résistant, Camille Maus disparaîtra dans un camp de concentration nazi.

Record de France pour Jean Foiny

29 décembre Fin d’année en fanfare pour l’adjudant Foiny. 203 km/h, c’est la moyenne qu’il a réalisée sur 500 km sur le parcours Tours – Chartres, record de France. L’ancien était de 184 km/h. Jean Foiny voulait s’attaquer au record des 1.000 km mais un chronométreur s’est trompé d’heure, il est arrivé à Tours à midi au lieu de 9 h. Ni Breguet 14 ni Potez 15 pour ce record : Jean Foiny avait un Breguet 17 C2 (moteur Renault de 450 CV).

Laisser un commentaire