Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

Dans le ciel de la Touraine en 1934

Création de la base aérienne 131

1er janvier Fini le camp d’aviation de Tours-Saint-Symphorien. Il devient base aérienne 131. Dans la foulée, toutes les unités changent de nom. Le 31e régiment devient 31e escadre. Idem pour la 2e escadre. La 31e demi-brigade commande la base aérienne et les deux escadres. A Châteauroux, la 3e demi-brigade commande la base aérienne et la 3e escadre.

L’organigramme de l’armée de l’air à Tours au 1er janvier

3e région aérienne : général Pujo.
3e brigade : colonel d’Astier de la Vigerie.
31e demi-brigade : lieutenant-colonel de Castel.
Base aérienne 131 : lieutenant-colonel Laurent.
2e escadre légère de défense : lieutenant-colonel Bladinières
31e escadre de renseignement : chef de bataillon Georges Thénault.

Le retour de l’Aviation-Club de Touraine

12 janvier Les membres de l’Aéro-Club de Touraine (Union de l’Aéro-Club et de l’Aviation-Club) se réunissent en assemblée générale constitutive pour reprendre le nom d’Aviation-Club de Touraine. Le comité directeur ne change pas et la déclaration en préfecture est faite dès le lendemain. Le divorce avec les « historiques » emmenés par Victor Chantreau, est consommé. Dès le 20 avril, la préfecture reconnaît à l’Aviation-Club la jouissance de la concession du 15 mars 1933 sur les installations civiles et le pavillon. La préfecture a choisi son camp.

Alan Cobham à Tours

14 janvier Alan Cobham fait halte à Tours. Il arrive de Tanger. Il est reçu par l’Aviation-Club de Touraine. Il descend à l’hôtel de l’Univers et regagne Londres le lundi. Son avion est un Airspeed AS 5 Courier « avec train escamotable en vol ».

Assemblée générale des Ailes de Touraine

10 février Assemblée générale plutôt houleuse aux Ailes de Touraine. Olivier Paillaud, le président, annonce sa démission ainsi que celle de tout le comité directeur. Lassitude sans doute.

Un autogire à Tours

13 février De La Cervia est de passage à Tours, avec son autogire. Il vient de Chartres et se rend en Espagne.

Conférence de D’Estailleur-Chantereine

15 février Une conférence courue, celle de D’Estailleur-Chantereine qui vient faire partager son périple de 60.000 km en Afrique. La conférence se déroule salle Balzac. Elle est présentée par Jacques Métadier.

L’Aéro-club de Touraine (version 1908) veut « intégrer » les Ailes

18 février L’assemblée générale de l’Aéro-Club de Touraine a lieu au restaurant Pajotin, rue de la Préfecture, à Tours. L’AeCT retrouve, seul, son nom, après le succès de son procès et la convention signée avec l’Aviation-Club de Touraine. La porte est ainsi ouverte à la fusion avec les Ailes de Touraine. Ce terme de fusion a été remplacé par celui d’intégration. Trois personnes de chaque aéro-club sont nommées pour y travailler : Paillaud, Charron et Parâtre pour les Ailes ; Chantreau, Dumontier et Genest pour l’AeCT. Dumontier est nommé président après que Victor Chantreau s’est désisté.

Coup de vent sur la compagnie Le Tournir

18 mars Le Bessonneau qui abritait les avions de la compagnie Le Tournir est retourné par une violente tempête. Les quatre avions qu’il abritait sont gravement endommagés, notamment le Farman 190 F-AIYD qui ne s’en remettra pas. Cet accident fera l’objet d’un duel judicaire, Henry Le Tournir reprochant la mauvaise installation du hangar mobile destiné à abriter ses avions. Le Conseil d’État lui donnera tord dans un arrêt du 17 juin 1938. Une défaite que Henry Le Tournir n’a pas connue : il est décédé en janvier 1937, à Paris.

Le Spad 51/4 F-AIVS, bien arrimé, est le seul à s'en être sorti indemne. La tempête a balayé le Bessonneau et la compagnie Le Tournir. Le Spad finira sa carrière en Espagne. Henry Le Tournir tournera le dos à l'aviation et reviendra à ses premières amours, les transports. Avec notamment une ligne d'autocars... jusqu'au camp d'aviation. (Photo Aéro-Club de Touraine)

 

Profil de Michel Barrière (www.crezan.net/)

Le Farman 192 F-AIYD de Henry Le Tournir. Profil réalisé par Michel Barrière (www.crezan.net) que je remercie.

Un Tourangeau nommé avocat du ministère de l’Air

11 avril Par arrêté, Me Marcel Le Goff est nommé avocat du ministère de l’Air. Il est également vice-président de l’Association nationale des avocats. Me Le Goff est avocat au barreau de Tours où il a occupé les fonctions de bâtonnier. Après la guerre, sa fille épousera le colonel Charles Renard-Duverger.

Un Farman 402 pour l’Aviation-Club

12 avril Robert Dangoise, le chef-pilote de l’ACT, réceptionne le nouvel avion de l’aéro-club, à Toussus-le-Noble. Il s’agit d’un Farman 402, argent et vert selon les journaux, immatriculé F-AMRM. Ce Farman est endommagé l’année suivante par Jean Tulasne à la suite d’un atterrissage forcé sur les rives du Cher inondées.

Le 404 après le 401

15 avril Le 404e régiment de DCA remplace le 401e, caserne du Petit-Beaumont, à Tours.

Marancour nommé par intérim

19 avril Le général Massenet Royer de Marancour (neveu du musicien Gabriel Massenet) est nommé commandant par intérim de la 3e région aérienne. Il succède au général Pujo.

Un adjudant blessé lors d’un meeting

22 avril L’adjudant Berthier qui assiste au meeting de Savigné-sur-Lathan, est blessé à la cuisse en essayant de lancer une hélice.

La Médaille militaire

24 avril Remise de décorations sur la base aérienne 131. Le colonel Muiron reçoit la cravate de commandeur de la Légion d’honneur. Deux officiers reçoivent la croix d’officier : les commandants de Briey et de La Pomélie. Les capitaines Loric, Bertron et Bergeret sont faits chevaliers. Enfin, plusieurs sous-officiers reçoivent la Médaille militaire des mains du colonel Laurent : les adjudants Baron, Charenton, Charbonnier, Durivaud, Massoni et Scavizzi.

L’adjudant Scavizzi reçoit la Médaille militaire. Une photo riche en détails : le colonel Laurent porte encore un sabre ; le château d’eau est en construction ; à côté du récent hangar double destiné au « ravitaillement des avions de passage », on aperçoit la petite baraque de l'escadron d’entraînement surnommée « Le Capitaine ». (coll. Vincent Lemaire / origine famille Scavizzi)

Un planeur construit à Tours

6 mai Premier envol pour le planeur Minéo construit par Jean Rideau, menuisier mais aussi membre de la section de vol à voile de l’ACT. Viel, le moniteur du club, effectue un premier vol de 150 m.

Joseph Tulasne à la tête de la 2e RA

16 mai Le général Joseph Tulasne prend le commandement de la 2e région aérienne au cours d’une cérémonie sur la base de Dugny, en face de l’aéroport du Bourget. Joseph Tulasne a commandé le 31e régiment de Tours. C’est le frère aîné du commandant François Tulasne, décédé en octobre 1929 dans un accident. Et donc l’oncle de Jean Tulasne.

René Fonck remet le fanion à la Spa 103

26 mai René Fonck participe à une cérémonie de remise du fanion à l’escadrille Spa 103 de la 2e escadre de chasse de Tours. Y assistent également le colonel d’Harcourt, Haegelen, Ledeuil, Battle, Barbey et Brugère. Le fanion est remis au lieutenant Sarault.

Promotion pour Des Prez de la Morlais

2 juin Les journaux annoncent l’inscription au tableau d’avancement, pour le grade de lieutenant-colonel, du commandant Maurice des Prez de la Morlais, du CMA 31.

Paris, à tire d’ailes

1er juin Le préfet d’Indre-et-Loire, M. Grégoire, et le président de l’ACT, Pierre Souvent, empruntent le Farman 402 du club pour assister à la signature du livre d’or « Pour la défense de notre ciel » du général Denain.

Un dimanche animé à l’aérogare de Tours

3 juin L’Aviation-Club de Touraine profite du beau temps pour animer l’aéroport… et faire sa propagande. Le Farman 402 et le Potez 36 multiplient les baptêmes de l’air, aux mains d’Henri Bodin, président de la section d’aviation, de Legros, Dangoise, Carraz et du docteur Petit, de Chinon. De nombreux lancers de planeur ont également lieu, notamment par Viel, chef-pilote, et Maurice Bodin, le président de la section de vol à voile. Enfin, l’aérogare civile que gère l’ACT, accueille six avions privés : trois de Sidi-Bel-Abbès sur la route de l’Afrique du Nord (le Morane-Saulnier 342 F-ANAY de Louis Gazaniol, le Morane-Saulnier 341 F-ANCY de Robert de Dietrich et le Caudron C-282 Phalène F-AMVC de Charles Perrin) et trois du groupement Roland-Garros de l’Aéro-Club de France qui rentrent de La Baule vers Paris (un DH-85 Leopard et deux Caudron Phalène). Le 24 juin, c’est le Farman 391 F-AMTH de Jacques Dupuy qui est de passage.

L’escadrille d’Udine à Tours

12 juin L’escadrille italienne est à Tours. Il s’agit de la “ Croceria Occidentale ”. Équipé de Fiat CR-32, le 1° Stormo Caccia est basé à Campoformido (Udine). Cette escadrille est en tournée en France.

De gauche à droite : le lieutenant-colonel Barberino, le colonel Muiron, le général de Marancour et le général Piccio. (Didier Lecoq)

Accident mortel à Rennes

14 juin Un accident mortel à Rennes. Un Potez 25 de la 31e escadre est victime d’une perte de vitesse au décollage. Le sergent-chef Bouteau, pilote, est tué. Le lieutenant de réserve René Derue, est blessé.

Amende pour Georges Delage

16 juin Le Morane 230 F-ALIA, piloté par Georges Delage, est surpris pour avoir jeté des tracts politiques à 150 m d’altitude au-dessus de Tours. Il écope, le 6 octobre, d’une amende de 50 F. Pas pour les tracts, mais pour être descendu sous la barre des 500 m au-dessus de Tours, ce qui est interdit. Le Morane, ancienne propriété de Michel Détroyat, appartient à Roland Coty, le fils du parfumeur.

Un hydravion sur la Loire

Du 21 au 30 juin Un hydravion donne des baptêmes de l’air. Il s’agit d’un Schreck FBA 17 (Hispano Suiza de 180 CV) piloté par Robert Anet. Il appartient à M. J. Leroy.

L’Aviation-Club au rallye des Grands Vins de Bordeaux

24 juin Trois équipages de l’ACT participent au rallye des Grands Vins de Bordeaux. Il y a Marcel Lévy, sur son Potez 36, Jacques Métadier sur son Caudron Phalène (piloté par Leborgne), Pierre Parâtre sur le Puss-Moth « Rouletabille » qu’il vient de recevoir, ainsi que Robert Dangoise sur le Farman 402 du club. La compétition leur donne des idées puisqu’ils décident d’organiser, le 5 août, le 1er rallye des Grands Vins de Touraine.

Médaille militaire pour Jean Boy

Jean Boy (Collection Aéro-Club de Touraine)

6 juillet Jean Boy, 17 ans de service, trois campagnes, est décoré de la Médaille militaire.

En hydravion sur un étang

8 et 9 juillet Comme si mettre un hydravion sur la Loire ne suffisait pas. L’Aviation-club de Touraine organise, ces deux jours, un meeting sur l’étang du Louroux.

Arrivée des Breguet 27 à la 31e escadre

13 juillet En ce début de juillet apparaissent de nouveaux avions sur la base aérienne. Ils seront décrits dans les journaux, comme « un avion particulièrement étrange […] le fuselage arrière a été remplacé par une seule poutre ce qui leur donne l’aspect d’avions non terminés ». Il s’agit du Breguet 27 qui, après le Salmson 2 A2 et le Breguet XIV, après le Potez 15 et le Potez 25, est le nouvel avion d’armes à Tours. Toutes les escadrilles ne vont pas en recevoir : Louis Noilou (3e escadrille) vole sur le n°71 avec le capitaine Moguez le 11 septembre ; le capitaine Chrétien de la 5e escadrille en fait de même le 13 septembre. Mais les 1re et 2e escadrilles resteront sur Potez 25 puis Mureaux 117 (novembre 1935) avant de goûter au Breguet 27 en janvier 1936 seulement.

 

Un Breguet 27 de Tours pris par la ciné-mitrailleuse d'un autre avion. (coll. Vincent Lemaire)

Louis Massotte de passage

13 juillet Massotte, sur son Spad Herbemont « Raymond Villechanoux » est de passage à Tours. Un autre appareil, un Blériot 111, l’accompagne.

Décès de François Coty

25 juillet Le mécène de l’aviation en général et de l’Aviation-Club de Touraine en particulier, le parfumeur François Coty, décède à Louveviennes, en région parisienne. Directeur du Figaro, créateur de l’Ami du peuple, il était également propriétaire du château d’Artigny, sur les bords de l’Indre. Il avait notamment fourni le Point d’interrogation à Dieudonné Costes ainsi que les Trait-d’Union à Marcel Doret.

Après le vin, le cidre

28 et 29 juillet Après le rallye des Grands Vins de Bordeaux, deux équipages de l’Aviation-Club de Touraine participent au rallye aérien du Bon Cidre, à Dinan et Saint-Malo. Il s’agit de Métadier et Leborgne sur Caudron Phalène, et Lévy – Colin sur le Potez 36.

Pylônes lumineux

2 août Les pylônes radio de Saint-Pierre-des-Corps sont dotés de signaux lumineux pour aider les avions à se repérer. Et surtout à les éviter.

Le premier rallye des Grands Vins de Touraine

4 et 5 août Vingt-deux équipages sont engagés au premier rallye des Grands Vins de Touraine. Le principe est simple : il faut survoler quatre panneaux numérotés, placés au centre des vignobles de Bourgueil (1), Chinon (9), Montlouis (3) et Vouvray (4), dans cet ordre. Des messages lestés doivent être lancés. Maryse Bastié y participe, sur un Potez 58 de Potez Aéro Services, ainsi que Mlle du Manoir. L’épreuve est remportée par Lacaille sur un Farman 402 de l’Aéro-club de Haute-Marne.

Au premier plan, de gauche à droite : le Potez 43 F-AMBN de la maison Potez, le Potez 58 F-ANDL de l’Aéro-club de la Somme et le Farman 402 F-AMTN Deuxième ligne : le Potez 58 F-ANDE, le Caudron C-282 Phalène F-AMLP de Georges Parant (Paris), le Potez 43 F-AMJS (ailes repliées), le Potez 43 F-ANDP d’André Dupechez (Sens), le MS-60 Moth F-AJQD (ailes repliées) de Jacques-Raphaël Roques (Paris) Troisième ligne, le Farman 402 F-AMXY de l’Aéro-Club de Côte-d’Or et le Farman F-402 F-AMUA de l’Aéro-Club de Haute-Marne (Chaumont). (Collection Aéro-Club de Touraine)

Le poignard

6 août La Touraine Républicaine informe que les aviateurs porteront un poignard pour les cérémonies.

Démonstration

18 août Massotte faite une démonstration à Parçay-Meslay sur l’avion Maillet n°20.

Le général Denain en visite

27 août Le ministre de l’Air fait escale à Tours sur le chemin d’une inspection dans le Sud-Ouest. Un déjeuner lui est offert au mess des officiers. Il est venu en Breguet 27, piloté par un Tourangeau, le sergent-chef Hiron.

A deux doigts de remporter la Coupe Breguet

6 et 7 septembre La 31e escadre prend la deuxième place de la Coupe Breguet, remportée par la 32e escadre de Dijon. La 31e est devancée pour un problème de tirage des photos. C’est la 5e escadrille (Spa-bi 42) qui a représenté l’escadre, emmenée par le capitaine Chrétien. L’escadrille vole sur des Breguet 27 arrivés deux mois plus tôt à Tours.

Le carnet de vol de l'adjudant Scavizzi permet de connaître le parcours suivi par la 5e escadrille. (Coll. Vincent Lemaire)

 

De gauche à droite : adjudant Royer, sergent-chef Lauriance, adjudant Charenton, lieutenant Henry, capitaine Chrétien (tous pilotes), adjudant Scavizzi, adjudant-chef Bompart, sergent Gorce, sergent Caussin, sergent Villard.

Des autogires pour l’Espagne

10 septembre Deux autogires destinés à l’Espagne sont de passage à Tours où ils font escale.

 

Deux autogires à Tours, aux couleurs de la marine espagnole. (Coll. Vincent Lemaire)

Le vingtième brevet

19 septembre C’est un jeune militaire, M. Beyney qui a passé le vingtième brevet de l’Aviation Club de l’année en cours. Le moniteur était Jean Boy.

Les avions prototypes passent à Tours

16 octobre Le tour de France des avions prototypes fait une halte à Tours, en fin d’après-midi, avec deux jours de retard en raison de la pluie. Il n’y a pas de quoi s’enthousiasmer avec les Dewoitine 500, le Bloch 200, le Mureaux 110, etc. Heureusement, il y a des avions civils également, dont le Caudron Rafale.

Vers la fusion des aéro-clubs

14 novembre L’assemblée générale de l’Aéro-Club de Touraine se déroule salle Pajotin, à Tours, 26 rue de la Préfecture. Elle entérine la démarche qui aboutira à la fusion des aéro-clubs pour former Air-Touraine. Une fusion poussée notamment par la chambre de commerce d’Indre-et-Loire.

Le colonel Radot à la tête de la 31e escadre

16 novembre Plusieurs nominations sont annoncées : le colonel Radot est affecté comme commandant de la 31e escadre ; le commandant Monteil, de Cazaux, est nommé commandant du parc.

Pierre Weiss à la 31e demi-brigade

22 novembre Le célèbre colonel, connu également pour ses livres, est reçu par le colonel Laurent, commandant la base aérienne. Il a été nommé commandant de la 31e demi-brigade dont dépend la base aérienne 131 ainsi que les 2e et 31e escadres.

Le colonel connaît la musique

29 novembre Premier appel aux compétences : la nouvelle fanfare de la 3e région aérienne recherche des musiciens pour y être incorporés. Avis aux amateurs.

Une conférence sur les planeurs

6 décembre Une conférence sur le vol à voile est donnée à Tours, salle Balzac, par M. Massenet, le directeur de la société Avia qui fabrique les planeurs.

Rougevin-Baville saute en parachute

21 décembre Un NiD de la 2e escadre de chasse a endommagé son train d’atterrissage après avoir heurté le sol à cause du brouillard. Faute de pouvoir se poser normalement, le pilote choisit de sauter en parachute, non loin de Chançay, dans la vallée de Vau. Il s’agit du lieutenant Jacques Rougevin-Baville.

Aviation légère

23 décembre A Tours, une conférence a lieu à la brasserie Moderne, rue Nationale, sur l’aviation légère. Trois Pou-du-ciel sont en construction à Tours par Rideau, Belin et Saunier.

 

Laisser un commentaire