Sites associés

Aéroforums

Aéroplane de Touraine est adhérent des Aéroforums, indispensable lieu d'échanges sur l'aviation.

31e escadre de bombardement

Équipages dans la tourmente

Le site de Vincent Lemaire sur la 31e escadre, de 1937 à 1942.

En images
août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Articles avec le tag ‘potez 25’

Chez Classique Aéro Service à Orbigny

Patrick Siegwald restaure et construit des avions à Orbigny, aux confins de l’Indre-et-Loire, de l’Indre et du Loir-et-Cher.  Un article et une (première) vidéo lui sont consacrés sur le site de la Nouvelle République.

www.lanouvellerepublique.fr

Une autre vidéo suivra.

Les Potez 25 de Tours victimes d’une légende tenace

Rendons au Potez 25 la place qui fut la sienne… Le Breguet 19 n’a jamais été l’avion d’armes du 31e RAO. C’était le Potez 25, le successeur du 15, l’avion des Victor Lasalle, Gustave Duroyon, Jacques Morisseau, William Hostein, François Tulasne, et de bien d’autres… Dès les premiers jours de 1927, des Potez 25 survolaient la Touraine.

« Mon Général

« J’ai l’honneur de vous faire connaître que j’ai terminé les essais officiels, devant le Service technique de l’Aéronautique, de mon appareil type 25-A2 équipé avec le moteur Lorraine 450 CV. » Ainsi commence un courrier d’Henry Potez, adressé le 26 mai 1925, depuis son usine de Levallois, au général Dumesnil, responsable de l’Aéronautique au ministère de la Guerre.(1)

Un Potez 25 à Tours. Son code se termine par 98. (Didier Lecoq)

Lire la suite de cette entrée »

Les Potez 25 du 31e régiment

Succédant au Potez 15, le Potez 25 a été l’avion d’armes des six escadrilles historiques du 31e régiment d’aviation d’observation. Les premiers sont arrivés en janvier 1927. Certains étaient encore là en 1939 !

Un article est consacré spécialement au Potez 25 à Tours. Y figure notamment la listes des Potez 25 retrouvés dans les carnets de vol de pilotes passés par Tours :

Les Potez 25 de Tours

Quelques renseignements pour s’y retrouver :

Le 31e régiment est devenu 31e escadre le 1er janvier 1934 ; la section d’entraînement (SE) est alors devenue escadron d’entraînement (EE). Le 3e groupe de la 31e escadre (GO III/31) est devenu 1er groupe de la 51e escadre le 1er avril 1937.

Sal 277 : 3e groupe, 11e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ; puis GO I/31, 1re escadrille ensuite.

Sal 10 : 3e groupe, 12e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ; puis GO I/31, 2e escadrille ensuite.

Br 226 : 4e groupe, 13e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ; puis GO II/31, 3e escadrille ensuite.

C 56 : 4e groupe, 14e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ; puis GO II/31, 4e escadrille ensuite.

Spa 42 : 5e groupe, 15e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ;  GO III/31, 1re escadrille jusqu’au 31 mars 1934 ; puis GO I/51, 1re escadrille.

Sal 39 : 5e groupe, 16e escadrille jusqu’au 31 décembre 1933 ;  GO III/31, 2e escadrille jusqu’au 31 mars 1934 ; puis GO I/51, 2e escadrille.

L’état-major

Le parc 31

La section d’entraînement

Le 3e groupe

Il était composé des 11e (Sal 277) et 12e (Sal 10) escadrilles.

Le 4e groupe

Il était composé des 13e (Br 226) et 14e (C 56) escadrilles.

Le 5e groupe

Groupe de reconnaissance, il était composé des 15e (Spa 42) et 16e (Sal 39) escadrilles.

11e escadrille

Sal 277

12e escadrille

Sal 10

13e escadrille

Br 226

14e escadrille

C 56

15e escadrille

Spa bi-42

16e escadrille

Sal 39