Albertus René (AA)

Le colonel René Albertus est né le 1er août 1906 à La Riche. Son père était maréchal des logis. Formé à Saint-Cyr (l’École de l’air n’existait pas encore), 113e promotion 1926-1928 (Sous-Lieutenant Pol-Lapeyre), avec le futur chef d’état-major de l’armée de l’air, Paul Stehlin et René Larique qui passera par Tours avec le 2e régiment de chasse. Il a retrouvé en Touraine d’autres saint-cyriens comme Alain Dumesnil de Maricourt (promotion 1927-1929). Brevet de pilote militaire le 6 novembre 1929 (n°22.763). A Tours, il se fait remarquer avec un “tour de France” de 1.800 km en passant par Lyon, Istres, Pau et Bordeaux, le mardi 26 août 1930. Avant de rejoindre la 3e escadre du Sud-Marocain, à Agadir. Il a notamment commandé la base d’Avord. Il est décédé le 8 mai 1995 à Mimizan, dans les Landes.

Algrin René (VT)

René Algrin et son épouse Léontine.
(@ Francis Piogé)

Il est né le 10 mars 1878 à Paris (16e). Il est décédé le 2 novembre 1932 à Fondettes, au Toidet, demeure qu’il avait acquise après la guerre. René Algrin était ingénieur des Arts et Métiers d’Angers (1894). Il a travaillé pour la société Morse (moteur à explosion sous licence britannique). Il s’est d’abord intéressé à l’automobile : il a participé, en 1901 à un concours pour les moteurs d’automobiles fonctionnant à l’alcool dénaturé.

René Algrin avait le brevet n°252 en date du 10 octobre 1910. Il a été formé sur Wright, à l’école de Pau. Il avait comme ami le comte de Lambert, lui aussi formé chez Wright à Pau, propriétaire de Sainte-Marie, à Saint-Cyr-sur-Loire.

René Algrin avait des problèmes de santé, peu compatibles avec le vol. Il a été inhumé à Suresnes (selon son avis d’obsèques dans La Dépêche du 3 novembre 1932).

Anquier Noël (Aéroclub)

En cours de rédaction.

Anthonioz Jean (Aéroclub)

En cours de rédaction.

Arrouy Jean (FAFL)

(@ Dossier Légion d’honneur)

Jean Arrouy est né le 31 août 1910, à Tours. Il est décédé le 5 octobre 1960 à Pruniers (Loir-et-Cher). Il n’a pas connu son père, coiffeur à Tours, décédé avant sa naissance. Il s’est engagé pour deux ans au 31e régiment d’aviation de Tours le 7 juillet 1930. Il se marie dans cette ville en 1932. A l’issue de ses deux années, il quitte l’aviation pour… un cheval, à la garde Républicaine. Puis à pied. En avril 1936, il est garde mobile à Vendôme puis part à la 9e légion de gendarmerie, au Levant en 1937. Le 29 juin 1941 il rejoint les Forces aériennes françaises libres (n° 35.522). Il est alors employé au service du chiffre. Il est à bord du paquebot RMS Empress of Canada, comme de nombreux aviateurs français, lorsque ce navire est torpillé le 13 mars 1943 par le sous-marin italien Leonardo da Vinci. Il finira par rejoindre l’Angleterre à bord du Mauritania, 8 avril 1943, d’où il rejoindra le service du chiffre à l’état-major des FAFL. Le lieutenant Arrouy sera ensuite affecté en Algérie puis en Indochine, toujours au chiffre, dans des états-majors. Il éatit capitaine à la base de Pruniers-Romorantin au moment de son décès.

Aubaud Georges (CFPNA)

En 1955.

Georges Aubaud est né le 21 avril 1922 à Tours, ville où il est décédé le 24 juillet 1975. Il a fait partie du 17e détachement des Centres de formation du personnel navigant en Amérique (CFPNA), chargés de former des pilotes – mais pas seulement – à la fin de la guerre. Georges Aubaud, parti comme élève-pilote, a été recalé pour des raisons médicales. Il a intégré l’encadrement des CFPNA puis est resté dans l’armée de l’air.

Il a passé son brevet de pilote de tourisme en octobre 1955, à Tours (n°36.202). Il habitait alors Saint-Cyr-sur-Loire.

Audouin Pierre (Aéroclub)

Il est né le 12 octobre 1902, à Ruffec (Charente). Décédé le 15 juillet 1989 à Tours. Pilote de tourisme à Tours, brevet n°4.937 du 26 novembre 1935.

Avrilleaud Louis (Aéroclub)

Il est né le 18 décembre 1913, à Montsoreau (Maine-et-Loire) où son père était médecin. Décédé le 29 mars 1992 à Deuil-la-Barre.

Brevet de pilote de tourisme n°1178 du 5 octobre 1932 à l’Aéro-Club de Touraine.